Matériel 2009

Publié le par Stan

Suite à notre première randonnée en Ardèche (dont voici le récit), à l'été 2008, nous avons récidivé dans le Gers au printemps 2009 puis dans les Pyrénées, en Auvergne, en Chartreuse... Un changement majeur a été opéré dans la liste d'équipement.

J'en ai fait le récit ici : découverte de la randonnée légère sur le forum des MUL. Ce changement de matos a complètement transformé notre pratique et notre expérience de la randonnée.

 

Quelques changements

Voici les liens pour rappel des listes utilisées en 2008, celle d'Anita et celle de Guillaume.

Après quelques modifications, nous sommes passés pour Anita et Guillaume, d'un poids de sac (hors consommable) respectivement de 10kg à 3,8 et de 14kg à 5,7. Ce qui fait une réduction de 60%. C'est bien simple, le poids total des deux sacs version 2009 est inférieur au poids du sac de Guillaume en 2008. Idem pour le volume... Le changement est donc assez brutal puisque en l'état, nos listes 2008 n'était tout simplement pas "utilisables". Constituées trop rapidement, sans réfléchir suffisamment sur nos besoins, notre pratique et le matériel y étant adapté, nous avions mal investit. La conséquence fâcheuse est un renouvellement important et coûteux, mais nécessaire, du matériel.

Toutefois, nous en avons profité pour augmenter notre plage d'utilisation grâce à des duvets plus chauds (T°confort comprise entre 0 et 5° au lieu de 10°), du matériel de meilleur qualité (abri de montagne) et cela sans perdre une once de confort au bivouac. Le gain de poids aurait été plus conséquent en rognant un peu sur le confort et en gardant une plage d'utilisation uniquement été. 

 

Nouvelles listes et cahier des charges

Pour construire ces nouvelles listes, nous avons pris le temps (plusieurs mois) pour bien définir notre pratique, nos besoins et nos critères.

- Randonné en été en montagne (>2000m) et trois saisons en plaine (<1500m).

- Pouvoir être autonome sur 3-4 jours, c'est à dire avoir de quoi bivouaquer, manger, cuisiner, récupérer et traiter de l'eau, ne pas avoir à dépendre des habitants, des épiceries, des refuges ou des campings.

- Avoir du matériel de qualité et polyvalent, adapté à notre faible expérience.

- Ne pas sacrifier le confort ou la sécurité. 

- Descendre à 6kg hors consommable pour Guillaume et 4kg pour Anita.

Nous avons donc privilégié du matériel polyvalent et à tout faire, quitte à ce qu'il soit un peu plus lourd et pas toujours hyper-adapté comme le serait du matériel plus spécifique. Compte tenu de notre budget, il n'est pas possible d'avoir plusieurs sacs de couchage (été/hiver), sacs à dos, tente... L'achat de matériel nouveau est permis par la revente de l'ancien devenu inadapté, trop lourd, moins performant... Les achats ont été effectué sur une période assez longue (6 mois) pour prendre le temps de réfléchir à chaque investissement et d'attendre les bonnes promotions ou les occasions. Tout l'inverse de notre première liste, achetée et constituée en quelques heures.

Les nouvelles listes sont ici : Anita et Guillaume

 

La réduction du poids a été permise par deux procédés. Le premier est de ne prendre que le matériel essentiel. Cela s'est traduit par des coupes franches dans les catégories vêtements et divers.

 

Vêtements

Le poids des vêtements emportés passe de 4 à 1kg environ, tout en assurant la même protection contre les éléments. On n'a rien investi, seulement rationalisé l'emporté et réduit le change. 

forclaz 50 mcNous utilisons le principe des 3 couches. La première près du corps, en synthétique ou laine mérinos, assure l'évacuation de la transpiration. Le coton est à bannir car il sèche mal. Nous utilisons les t-shirt synthétique premier prix de decathlon Forclaz 50MC. La seconde constitue l'apport thermique. Nous utilisons des polaires, bon marché et solides, encore du decathlon, les Forclaz 50. Anita en prend souvent deux, parce qu'un peu plus frileuse.pèlerine D4

La dernière couche protège de la pluie et du vent. Idéalement elle est imper-respirante. Guillaume utilisa une combinaison coupe-vent léger kalenji D4 (D4 section course à pieds) + pèlerine (encore du D4). C'est très léger et respirant. Le coupe vent est utilisé en cas de polaire forclaz 50 femmevent ou de petite pluie. Si le temps forci, le poncho assure la protection complète de la tête aux cuisses et englobe le sac à dos. C'est une solution très économique. Malgré ces avantages je n'aime pas marcher avec un poncho, surtout en montagne et quand il y a du vent, bien qu'une cordelette nouée autour de la taille réduise les désagréments.

Compte tenu des vêtements emportés, c'est une liste deux saisons, juste si les températures passent sous les 5° (à l'arrêt). Bonnets et gants sont des compléments indispensables (1/3 des pertes de chaleur se font par la tête).

 

Divers

Cette catégorie regroupe les petites bricoles, qui misent bout à bout pèsent. Anita a réduit le poids de cette catégorie de 1,9kg à 350gr, sans investissement. Nous avons juste bien défini et surtout mesuré nos besoins pour n'emporter que la quantité nécessaire. Un gros travail est à faire sur les contenants qui pèsent souvent plus que les contenus. Les zipblocs nous ont permis de nous alléger réellement.

 

Une fois cette première étape passée, nous avions déjà gagné 4kg chacun environ. La deuxième étape, est de sélectionner du matériel léger adapté à la pratique envisagée.

Comme je l'ai déjà dit, c'est sur le trio abri - couchage - sac à dos que l'on gagne l'essentiel du poids.

 

L'abri

Notre tente précédente (T3 ultralight pro) était trop grande pour deux. Nous sommes allés chercher du côté des tentes deux personnes. Mais de ce côté là, pour avoir du très léger il faut débourser beaucoup, à l'exception peut être d'une tente type T2 ultralight pro. Mais l'espace intérieur devient alors minimaliste. La solution a été de rompre avec le dogme de la tente double paroi, au profit de l'abri mono-paroi. Ces abris n'ont ni chambre intérieure ni tapis de sol intégré. 

nighthaven

Nous avions trouvé une Nighthaven Outdoor Research en promotion chez un vendeur en ligne US pour environ 140€. Pour 1,4kg (avec le tapis de sol), elle offre un grand volume intérieur, tout en étant deux fois plus légère que notre tente. Nous avons fait le choix d'un abri polyvalent. Celui-ci permet de randonner aussi bien en plaine qu'en montagne, en trois saisons. Il est spacieux et confortable et intègre une protection contre les insectes. Cette polyvalence se traduit par un poids un peu élevé pour la catégorie des abris ultra-légers.

 

 

Le couchage

Sur ce post, il est difficile de gagner beaucoup de poids et de volume sans investir dans de la qualité... qui coûte chère.

Nous cherchions des sacs polyvalents, permettant de randonner en plaine ou en montagne sur au moins deux saisons. Une température confort de 0° apparaît bien adaptée à ce cahier des charges. Nous nous sommes tournés vers le duvet, plus léger et compressible à isolation égale, mais plus cher.

sd-wickedfast06-main300-01Profitant d'un ratio €/$ favorable et d'une fin de série (110€ l'unité), nous avions acquis des duvets 0° confort (un peu optimiste), le Fast32 Sierra Design (le lien vers la page Moontrail). Il pèse 700gr tout compris, soit deux fois moins que nos S10 basique. Le volume est divisé par trois ou quatre. C'est un excellent sac, au gonflant impressionnant et aux finitions impeccables. La capuche est parfaite ! Malheureusement, j'ai du les revendre car ils ne conviennent pas aux personnes de plus d'1,75m 

Enfin, pour remplacer nos auto-gonflants hors-service et lourds, nous avons acheté des matelas mousse basiques à 5€. Ils ne pèsent que 200gr l'unité, soit un gain de 500gr. Cette catégorie voit donc aussi son poids divisé par plus de deux.

 

Le sac à dos

Il doit être choisi en dernier, pour être parfaitement adapté à ce qu'il devra contenir. Grâce à la réduction majeure du poids de notre équipement, nous avons pu utilisé des petits sacs de 35-40l. Amusez-vous à demander à un vendeur que vous cherchez un sac de 35l pour faire de la randonnée en autonomie et avec bivouac pour voir sa réaction. Nous avons cherché des sacs simples, avec peu d'accessoires gadgets lourds et inutiles. Cette simplicité permet d'avoir des produits peu chers, légers, solides et fonctionnels. 

forclaz 37 ULPour Guillaume, le sac à dos basique forclaz 40 (le lien vers la page Decathlon et mon test sur le forum RL). C'est une vraie merveille, pour 25€ et 1,2kg. Pour Anita, c'est l'excellent forclaz 37forclaz 40 Ultralight, 900gr pour 40€ (le lien vers la page Decathlon et le test sur Randonner Léger). Le poids est encore divisé par deux sur cet item et quel bonheur de ne pas ressembler à un forçat. La réduction du volume est au moins aussi appréciable que celle du poids. L'idée est d'investir peu sur le sac à dos au profit de l'abri et surtout des sacs de couchage. Ces derniers conditionnent largement le poids et le volume de l'équipement qui détermine in fine le volume, donc le poids et le prix du sac. Les lourds et coûteux système de réglage, de rappel de charge, d'armature... censés assurer le confort ne sont plus indispensables quand il s'agit de porter moins de 10kg. Seule une bonne ceinture ventrale me parait toujours indispensable. 

 

En investissant sur ce trio gagnant, nous avons pu réduire le poids des sacs de 2kg pour Anita et de 4kg pour Guillaume. Cela représente un investissement important, mais qui n'est pas le propre du matériel léger. On peut dépenser plus et avoir du matériel lourd et inadapté si mal choisi. La preuve par l'expérience :

 

Matériel 2008 Prix Matériel 2009 Prix
Tente T3 Ultralight pro 110 Nighthaven Outdoor Research 140
Sac de couchage S10*2 030 Duvets Sierra Design*2 220
Matelas auto-gonflants*2 080 Matelas mousse*2 010
Sac Millet Odyssée 60+10 140 Sac forclaz 40 025
Sac Gosport 55l 090 Sac forclaz 37 ultralight 040
       
TOTAL 450   435

 

Je n'ai retenu que les articles les plus importants et les plus chers, à l'exception des catégories vêtements et cuisine qui n'ont pas connu de grand changement. 

D'un côté une liste constituée à la va vite, sans réflexion et qui s'avère trop lourde, inadaptée et avec une plage d'utilisation réduite. Les achats ont été réalisé rapidement, hors promotion ou occasion. 

De l'autre, une liste plutôt bien réfléchie, confortable, polyvalente et légère et qui pourtant revient moins chère ! Chaque achat est bien réfléchi et nous avons patiemment attendu les promos.

 

Les alternatives

Un tarp decathlon (25€, le tarp D4) ou un abri fait maison (40€, voir l'abri Olivier) conviennent très bien pour de nombreux usages. Pour ce genre d'astuces, il y a la section section bricolage du wiki RL. Pour le sac à dos, nous avons investi le minimum. Pour les duvets, difficile d'avoir de la qualité sans investir au moins 150€, sauf à prendre des sacs d'été (T° confort 10 ou plus) qui limiteront énormément la plage d'utilisation et la sécurité en montagne. Selon moi, c'est un investissement nécessaire, garant d'un équipement compact et léger et donc d'un petit sac. 

C'est bien la façon dont on investit qui est déterminante, sa ventilation entre les différents articles. Ici, c'est d'avoir misé sur un abri léger et surtout des duvets de qualité, tout en économisant sur les sacs à dos, qui nous a permis d'avoir un bon équipement pour un coût moindre que notre premier équipement inadapté.

Les choix d'équipement effectué à l'époque se sont avérés plutôt judicieux. Même si une bonne partie du matériel a été renouvelé progressivement au profit de plus léger, plus chaud ou de meilleur qualité. Cette liste nous a permis de randonner très agréablement, sans jamais nous laisser tomber, même dans des conditions pas toujours facile en montagne.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article